ACTUALITÉS

Mis à jour le: 1 avril 2018 

 

[ACTION]
Collaboration avec THE URBAN POETRY

TheUrbanPoetry

MILLE SEPT SANS a été approché par THE URBAN POETRY, un projet de photographies artistiques capturant des moments et des atmosphères d’espaces urbains. Derrière ce projet se trouve Julien James Auzan, un professionnel de la photographie et du storytelling, déjà à l’origine du projet Les Fribourgeois.

Les personnes souhaitant acquérir une œuvre du photographe dans le cadre de THE URBAN POETRY en auront la possibilité.

Ayant à cœur d’intégrer de multiples acteurs locaux dans ce projet photographique, il a choisi de collaborer avec l’atelier d’encadrement « Le Cadre à dorer » (Place des Ormeaux), où  Barbara Schopfer déploie ses talents de doreuse-encadreuse. Les œuvres à vendre seront donc le fruit de la collaboration du photographe et de l’artisane.

Quant à l’aspect pécuniaire du projet, le photographe avait à coeur de reverser une partie de la somme perçue de la vente des œuvres photographiques à une association active dans le domaine de la rue. Son choix s’est donc porté sur MILLE SEPT SANS. Un montant de 100.- nous sera donc reversé pour chaque achat.

Nous nous réjouissons du succès de cette collaboration et nous adressons donc un grand merci à Julien James Auzan pour ce geste et nous en sommes très reconnaissant.e.s.

Découvrez le projet ici

[ACTION]
FLASH TATTO: 26 mai 2018 @ Nouveau Monde, Fribourg

 

flashtatto

EN MAI, FAIS CE QU’IL TE PLAÎT !

Pour la deuxième année consécutive, MILLE SEPT SANS organise une après-midi FLASH TATTOO dans le foyer du Nouveau Monde à Fribourg.

Depuis 3 ans, MILLE SEPT SANS a décrété le mois de mai, mois fribourgeois sans harcèlement de rue. Et pourquoi ? Parce qu’en mai, fais ce qu’il te plaît. Dans le cadre de ce mois spécial, nous offrons la possibilité aux personnes qui le souhaitent de se faire tatouer au profit de notre association.

DE 13H30 À 19H00
____________________________________________________

Les invités et les flashs seront dévoilés plus tard. Stay tuned !

____________________________________________________

TATTOOS – SENSIBILISATION – DISCUSSIONS – BISCUITS – MUSIQUE – LIVRES – FUN

Page Facebook de l’évènement 

 

[INERVENTION MEDIA]

Journée des droits de la femme: 8 mars 2018

 

logo-grrif

A l’occasion de cette journée emblématique, la radio GRRIF nous a approchée afin d’avoir notre son de cloche.
A écouter ici

(A réécouter ici, l’émission consacrée à notre évènement de Flash Tattoo le 20 mai 2018 par GRRIF)

 

[L’ASSOCIATION]
Assemblée générale: 28 novembre 2017

Lors de l’Assemblée générale du 28 novembre 2017, nous avons eu l’occasion d’accueillir de nouveaux.elles membres actif.ve.s. Nous avons passé en revue plusieurs thématiques afin de mieux définir nos objectifs et envies pour l’année 2018. Plusieurs groupes correspondant à différents projets et actions ont été constitués en vue d’une organisation autonome.

Une réunion complémentaire à été organisée afin d’affiner les objectifs de l’année 2018. Dès lors, l’association vit un nouveau souffle réjouissant. Des informations sur les différents projets d’action peuvent être demandé à info@milleseptsans.ch.

 

[ACTION]
Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes: 25 novembre 2017

Le 25 novembre 2017 a eu lieu la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Dans le but commun de sensibiliser les passant.es à la violence faite à l’égard des femmes – dont le le harcèlement de rue fait partie – nous avons décidé d’unir nos forces avec la section « Féminisme » du parti politique SolidaritéS Fribourg. MILLE SEPT SANS reste cependant une association apolitique. C’est sur la rue de Romont que nous avons installé notre stand. Cela a été l’occasion de nombreuses interactions avec la population fribourgeoise à qui nous avons notamment distribué nos nouvelles cartes de visite et des flyers avec un tableau décrivant les différences entre drague, harcèlement et agression. Malgré le temps maussade, nous avons tiré un bilan positif de cette journée qui a entre autre permis de constater que le harcèlement de rue était connu de la majorité des passant.e.s.