La charte Aretha

De par les témoignages que MILLE SEPT SANS  a récoltés depuis sa création, en 2015, force est de constater que de nombreuses expériences de harcèlement de rue se produisent dans les espaces publics nocturnes, tels que bars, cafés, clubs, festivals et autres espaces publics nocturnes.

Ayant la volonté d’agir pour rétablir le respect entre tou.te.s* les habitant.e.s* du canton de Fribourg, lors de leurs sorties dans les espaces publics nocturnes, l’association s’est lancée dans la rédaction d’une charte qui se nomme « Aretha ».

PicsArt_10-08-09.22.15

Son objectif

La charte Aretha est un mesure de prévention et de sensibilisation au harcèlement dans les espaces publics nocturnes, mise à la disposition des bars, cafés, clubs, festivals et autres espaces publics nocturnes fribourgeois. Son objectif est de valoriser et favoriser le respect mutuel et collectif afin de garantir un climat de convivialité, de bienveillance et de partage dans les établissement publics nocturnes.

La charte est bénéfique pour la clientèle, le personnel, les agent.e.s* de sécurité partenaires et le vivre ensemble.

Pour les signataires

Chaque signataire de la charte doit veiller à la valorisation et la promotion du respect mutuel et collectif afin de garantir un climat de convivialité, de bienveillance et de partage dans son établissement.

Tout doit être mis en oeuvre afin que la clientèle, le personnel et les agent.e.s* de sécurité s’y sentent en sécurité. L’établissement doit être libre de toute forme de comportement déplacé, de geste déplacé ou de discrimination fondée sur l’identité de genre, l’orientation sexuelle et/ou amoureuse, l’apparence physique, la couleur de peau, l’appartenance ethnique, l’appartenance religieuse, le milieu social ou tout autre forme de harcèlement moral et/ou sexuel.

L’établissement signataire de la charte se doit d’informer l’intégralité de son personnel et les agent.e.s* de sécurité de la signature de la charte Aretha et des implications que cette dernière a pour le personnel et les agent.e.s* de sécurité .

L’établissement signataire a 6 mois pour mettre en oeuvre les mesures nécessaires afin que le contenu de la charte soit respecté. MILLE SEPT SANS encourage chaque signataire à former son personnel et les agent.e.s* de sécurité sur les questions de genre, le harcèlement et les discriminations.

Pour la clientèle

Si un.e* client.e* subit ou est témoin d’un comportement déplacé, de gestes déplacés ou de discrimination fondée sur l’identité de genre, l’orientation sexuelle et/ou amoureuse, l’apparence physique, la couleur de peau, l’appartenance ethnique, l’appartenance religieuse, le milieu social ou tout autre forme de harcèlement moral et/ou sexuel, iel peut dénoncer ce comportement auprès du personnel ou auprès d’un.e* agent.e* de sécurité.

L’établissement doit garantir des sanctions adéquates à l’égard des personnes qui harcèlent la clientèle, ont un comportement déplacé ou des gestes déplacés.

« Puis-je voir Aretha?« 

Si un.e* client.e* sollicite l’aide et la discrétion du personnel ou d’un.e* agent.e* de sécurité de l’établissement en prononçant la phrase « Puis-je voir Aretha? » ou par un autre moyen, iels se doivent de prendre cette personne en charge et de l’emmener dans un lieu sûr, puis appliquer la procédure dite « Procédure Aretha ».

Pour le personnel

Si le personnel ou les agent.e.s* de sécurité sont témoins d’un comportement déplacé, de gestes déplacés ou de discrimination fondée sur l’identité de genre, l’orientation sexuelle et/ou amoureuse, l’apparence physique, la couleur de peau, l’appartenance ethnique, l’appartenance religieuse, le milieu social ou tout autre forme de harcèlement moral et/ou sexuel, à l’égard d’un.e* client.e*, le personnel ou les agent.e.s* de sécurité doivent intervenir et prendre la personne harcelée en charge, en appliquant par exemple la procédure dite « Procédure Aretha ».

L’établissement doit garantir des sanctions adéquates à l’égard des personnes qui harcèlent la clientèle, ont un comportement déplacé ou des gestes déplacés.

Si le personnel ou les agent.e.s* de sécurité subissent un comportement déplacé, des gestes déplacés ou de la discrimination fondée sur l’identité de genre, l’orientation sexuelle et/ou amoureuse, l’apparence physique, la couleur de peau, l’appartenance ethnique, l’appartenance religieuse, le milieu social ou tout autre forme de harcèlement moral et/ou sexuel, dans le cadre de leur travail au sein de l’établissement signataire, l’établissement doit garantir des sanctions adéquates à l’égard des personnes qui harcèlent le personnel ou les agent.e.s* de sécurité, ont un comportement déplacé ou des gestes déplacés.

La charte

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
open house

La procédure Aretha

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

open house (1)

Devenir signataire

Qui sont les signataires?
Les établissements publics nocturnes du canton de Fribourg qui souhaitent agir contre le harcèlement, les discriminations, les comportements déplacés et les gestes déplacés au sein de leur établissement.

Combien?
La charte Aretha est gratuite.

Délai de mise en oeuvre?
6 mois dès la signature de la charte.

Matériel?
Dès la signature de la charte, l’établissement recevra une charte signée à encadrer, des affiches, des autocollants et des flyers explicatifs.

Vif intérêt?
aretha@milleseptsans.ch

 

Témoigner, commenter, dénoncer, s’informer?

Nous écrire:

aretha [at] milleseptsans.ch

OU

Télécharger le PDF de présentation du projet ARETHA PRESENTATION

PicsArt_10-08-09.22.15